Comment choisir un centre de formation en coiffure?

Comment choisir un centre de formation en coiffure?

 

Quelle que soit la carrière que vous choisissez, les établissements de formation ne sont pas choisis au hasard. Cette règle est encore plus efficace si l’on souhaite devenir coiffeur où une formation pratique est indispensable. Cependant, les critères de choix d’une école de coiffure varieront en fonction de plusieurs facteurs : formation de base ou spécialisation, école ou alternance, formation présentielle ou à distance, etc. 

 

Comment choisir le meilleur centre de formation en coiffure ?

Qu’elle soit publique ou privée, lors du choix d’une école de coiffure, un paramètre ne ment jamais : sa réputation. Le contenu du cours est important, mais la façon dont il est enseigné l’est aussi. Dans un premier temps, le Centre d’Information et d’Orientation de votre ville pourra vous orienter vers une école répondant à vos souhaits. Si vous recherchez une formation en présentiel, n’hésitez pas à vous rendre aux portes ouvertes d’un établissement et à rencontrer un professeur.

Le pourcentage de réussite aux tests est également un bon indicateur de fiabilité, tout comme le pourcentage d’anciens élèves qui trouvent du travail grâce à la collaboration entre les écoles et les employeurs. Vous pouvez vous tourner vers la Fédération nationale des coiffeurs : composée uniquement de professionnels, elle rejette impitoyablement toute école avec un peu moins d’éducation. N’oubliez pas non plus que la formation pratique est tout aussi importante que la formation théorique ; assurez-vous d’avoir une bonne réputation pour le centre qui vous offre la formation en cours d’emploi. Il serait dommage que vous ayez toutes les connaissances requises sur le test, mais que vous ne possédiez pas les gestes techniques. 

 

Les diffÉrents types de centreS de formation en coiffure a Lyon

Il existe trois types de centres de formation de coiffure à lyon. Voici les détails leur concernant :

Le LYCÉE PROFESSIONNEL

Il s’agit d’un établissement traditionnel de formation scolaire ou de formation continue. Ils ne réservent pas beaucoup de surprises, car ils dépendent de l’éducation nationale et dispensent donc un enseignement selon le programme officiel. Pour les lycées professionnels privés, les contrôles pédagogiques de l’État garantissent que l’enseignement répond aux normes minimales de connaissances requises à la fin de la formation. L’enseignement dans les établissements publics est gratuit, tandis que l’enseignement dans le secteur privé est payant. En plus de cette considération, le critère de base de sélection sera la géographie, c’est-à-dire que l’on privilégiera la recherche des écoles les plus proches de sa résidence.

Le centre de formation des apprentis ou CFA

Il dispense une formation théorique lors des parcours d’apprentissage et peut se décliner en différents états :

  • Le CFA public qui appartient au ministère de l’Éducation nationale ; 
  • Le CFA privé, administré par un syndicat professionnel ou une association professionnelle ; 
  • Le CFA consulaire, dans le cas de la coiffure, est dirigé par l’Association du commerce et de l’artisanat. 

Là aussi, le choix dépendra de la localisation géographique, car la formation suit aussi le programme officiel.

Les ÉCOLES de coiffures PRIVÉES

Une attention particulière doit être portée lors du choix d’une école privée, car la pire école est toujours la meilleure. Dans le cadre de la formation aux diplômes officiels (CAP Coiffure, BP, BM), il faut être attentif au programme pédagogique pour s’assurer qu’il réponde aux normes professionnelles. Même si on l’oublie parfois, le métier de coiffeur ne se limite pas aux connaissances professionnelles : l’écoute et les capacités mentales sont très importantes. Ce sont des aspects professionnels que les modules de formation doivent aborder. Les métiers de la coiffure sont de plus en plus nombreux. Si vous souhaitez vous positionner dans une filière spécifique après une formation de base, vous devez vous focaliser sur une école de cette branche. On ne choisit pas la même école selon qu’on souhaite devenir styliste visagiste ou barbier.